Xi'an : Bataille en rang serré

Publié par leskeretlaboussole le

Xi’an : Bataille en rang serré


Bien arrivés à Xi’an, capitale du Shaanxi, 5.5 millions d’habitants, et abri de la fameuse Armée enterrée…!
Mais avant de découvrir cette merveille, nous profitons un peu de la ville (et de sa pollution qui nous a pris à la gorge en arrivant) et allons visiter le quartier musulman de Xi’an. Nous voilà transportés dans une autre Chine, très différente de ce que nous avons vu jusqu’alors ! On y trouve un souk, avec son dédale de ruelles et de stands où tout se négocie; une rue principale (Beiyuanmen), grouillante, bruyante, avec des stands de brochettes, des braseros, une foule de restaurant. On mange dehors dans la rue, ou dans le dur, au choix. Les brochettes de mouton sont tentantes : délicieuses quoique bien épicées. Itou pour les brochettes de poulpes ! Testées mais non approuvées par les enfants qui avaient la bouche en feu !




C’est un quartier à voir tant on y retrouve un mélange de Chine et d’Orient, qui rappelle que Xi’an était un point de départ de l’antique route de la Soie…
Le lendemain, grande journée de visite. Nous prenons un 1er bus qui nous amène à la gare routière pour prendre le car pour le site de l’Armée enterrée du premier empereur Qin, qui se trouve à 42 km de Xi’an. Le site est très touristique. On a déjà fait la queue 1 heure pour le car… Et sur place, c’est l’affluence. 😑😤
Mais qu’est-ce que c’est, cette armée??? Il s’agit d’une armée de soldats en terre cuite grandeur nature, vieille de plus de 22 siècles ! C’est le roi Yin Zeng, roi de Qin (prononcer ‘Tchin’… (Tsintao?)), qui, à son accession au trône (à l’âge de 13 ans), décida de lancer ce grand chantier. Il voyait loin et pensait déjà à sa dernière demeure, voulant passer à l’éternité au milieu d’une grande armée… Le chantier dura jusqu’à sa mort, soit 36 ans. Au total, on estime à près de 8000 le nombre total de statues quand « seulement » un millier a été mis au jour.
Ce qui est exceptionnel (aussi), c’est que chaque soldat est différent (chevelure, coiffe, visage, moustache…). Voir les rangées de soldats devant soi (après s’être frayé un chemin entre les visiteurs et avoir sauvé ses enfants plusieurs fois de l’écrabouillement) est assez incroyable. Il y a des soldats, des archers, des arbalétriers, des chars, des chevaux… Le site permet de voir différents stades de travail des archéologues qui mènent un travail de fourmi : l’armée est en fait décimée, en mille morceaux! Patiemment, ils mettent à jour des restes et les reconstituent pièce par pièce. Magifique travail !



 
Le reste de notre séjour à Xi’an est beaucoup moins magique… Gagné par la maladie du voyageur, on reste au repos à veiller Malo ! 😮


1 commentaire

Marion Mazaleyrat · 11 septembre 2017 à 13:02

Merci à vous pour les visites et ces précisions! Bisous et bon rétablisement à tous

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :