Semenggho : à la rencontre de nos cousins

Publié par leskeretlaboussole le

Semenggho : à la rencontre de nos cousin


Avant de démarrer nos excursions dans la jungle, nous nous organisons d’abord une visite au centre de réhabilitation des orang-outans (Semenggho Park).
Le centre est installé au cœur d’une réserve naturelle et a pour but de rendre à la vie sauvage des orang-outans qui ont été capturés jeunes pour le trafic. Il accueille également les bébés des rescapés. En tout, vingt-sept orang-outans sont recensés au centre.



Les singes sont complètement libres dans les presque 7 hectares de forêt et on a l’occasion de les apercevoir (non garanti néanmoins) uniquement aux heures où les soigneurs apportent des repas. En effet, les singes ayant été privés de vie sauvage jeunes ne sont pas forcément aptes à chercher eux-mêmes de la nourriture. Le centre leur apporte donc des fruits. Aux heures dites (une fois le matin, une fois l’après-midi), les gardes forestiers « appellent » les singes. Certains viennent, très prudemment. Mais, sur les 27 singes de la réserve, nous n’en avons vu « que » 5 (ce qui est déjà exceptionnel) ! Les orang-outans ne se montrent pas comme ça et sont des animaux très craintifs.
Aussitôt les fruits dégustés, les singes remontent bien vite dans les arbres et repartent au cœur de la forêt. Le parc, lui, referme ses portes… On a un goût de trop peu (on ne peut rester qu’une heure sur place), même si l’on sait que ce sont des animaux sauvages et qu’on a déjà eu de la chance de les voir !
Allez le jeu des ressemblances ! 😀 A qui vous font-ils penser…?


%d blogueurs aiment cette page :