Togians : luxe, calme et volupté

Publié par leskeretlaboussole le

Togians : luxe, calme et volupté

Nous voilà donc sur les îles Togians.
Pour y parvenir, à peine arrivés par avion à Ampana, nous nous dirigeons donc vers l’embarcadère pour attraper le bateau qui part sur les îles. C’est un ‘speedboat’ : 1h30 de traversée seulement pour atteindre Wakai, principal port des îles. Les bagages sont chargés sur le toit du bateau, nous prenons place. Le bateau va effectivement vite, si vite que la mer semble en béton en-dessous de nous et on se demande comment le rafiot n’a pas encore volé en éclats! 😆 Heureusement, ils ont ajouté des coussins sur les banquettes en bois car nos augustes derrières en prennent un coup! 😂
Arrivés à Wakai, c’est un peu la foire d’empoigne au débarcadère, avec les rabatteurs! Nous avions organisé notre transfert pour une autre île avant notre arrivée à Wakai, et nous montons donc tous les quatre dans un bemo, les bagages dans un autre et direction notre nouvelle embarcation. Pas de ponton pour y accéder, on passe à travers la mangrove. Et en avant avec notre capitaine et toute sa petite famille, pour presque 2 heures supplémentaires de traversée, objectif Bolilinga. Et sinon, c’est normal que la dame doive écoper? 😃
 


5 jours plus tard, nous reprendrons à nouveau la mer pour rejoindre une autre île : Malenge (2 heures de trajet). Ça se passe comme ça aux Togians : on cabote d’île en île, 3 jours ici, 4 là. Quand on est bien, on reste… Nous, nous sommes tellement bien à Malenge Indah qu’on y sejourne 8 jours!


Bon, sinon, entre toutes ces heures de traversée, il y a aussi de belles choses à faire aux Togians!


Snorkeling : accessible à tous, depuis la plage ou dans les reefs au large. Une première pour les garçons, qui ont aimé (même s’ils ont été refroidis après s’être râpé sur les coraux). A chaque fois que l’on enfile le masque, on se régale. Nemo, Dory, foule de petits poissons de toutes couleurs, raies (grises tachetées de points bleus), très beaux coraux, des nudibranches (moi non plus, je ne savais pas ce que c’était avant 😆), seiches, hippocampes, serpents de mer… On ne se lasse pas! Reste plus qu’à s’offrir une encyclopédie des poissons pour les reconnaître et les nommer! 😊
 

Jellyfish Lake : une expérience incroyable! Nager dans un lac rempli de méduses! 😮 Ce lac s’est formé naturellement (c’est une zone volcanique), mais il a fait prisonniers poissons, crevettes, méduses. Celles-ci n’ont plus de prédateurs depuis bien longtemps et sont devenues inoffensives. On peut « snorkeler » sans crainte, des milliers de méduses autour de soi. Par chance, quand nous sommes venus, il y avait plein de bébés méduses, plus petits que l’ongle de l’auriculaire! Plongée dans la 4 ème dimension assurée!



Village Bajo : les Bajo sont surnommés les Sea Gypsies et sont unpeuple de pêcheurs nomades. Certains se sont sedentarisés dans les îles Togians et ont installé des villages sur pilotis. Ils continuent à vivre de la pêche. Celui que nous avons visité se trouve sur l’île de Malenge : Pulau Papan. Il est séparé de l’ile par un pont d’un kilomètre au-dessus de la mer turquoise. Depuis Malenge Indah (notre ‘resort’), une petite marche d’1h30 dans la jungle et sur la plage nous permet d’y arriver. Et là, on a du mal à en partir! Les gens sont accueillants et souriants et les enfants très contents visiblement de voir de nouvelles têtes et d’exercer leur anglais (qu’ils apprennent dès petits) !


Plongée
: ce n’est peut-être pas l’endroit idéal pour voir de gros poissons, mais il y a de quoi se faire plaisir. Vus lors de mes sorties: quelques requins, des douzaines de ‘bump head fishes’ de plus d’1m20, de gros maquereaux, des thons, des ‘scorpion’ fish, des langoustes, des nudibranches, et surtout, des coraux incroyables, tant par leurs couleurs que par leur variété. Féerique!
Et puis.. et puis, sur les Togians, il y a aussi toujours possibilité de lancer un petit jeu, de balle ou de cartes, de savourer les camaïeux de bleu et de vert de la mer, de s’amuser avec tous les coquillages habités qui filent à toute allure ou se cachent, de s’extasier devant un coucher de soleil, de rêver le soir au bord de l’eau devant la magie du plancton luminescent…
 


Cet article est sans doute un peu long, mais, quand on aime, difficile de s’arrêter…!


2 commentaires

Maminou et Grand Fred · 29 octobre 2017 à 11:42

la balade au milieu des méduses est tout simplement féerique !!

Anne-Laure · 28 octobre 2017 à 17:37

non ce n’est pas trop long….super top les vidéos !! ça donne envie d’être avec vous,..

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :