Vendredi 22 septembre, 9 heures du matin. Prêts pour notre 1ère excursion à Bornéo! Rencontre avec Rahim, notre guide pour les 3 jours à venir et direction le parc national de Tanjung Datu, situé tout au bout (ouest) du Sarawak. Y accéder n’est pas chose aisée. Quelques heures de voiture, un bac pour traverser la rivière, une heure de bateau à moteur (plutôt un canot) pour arriver à cet ancien repaire de pirates devenu un parc national.
 

Mais avant de dévoiler ce joyau, arrêtons-nous un peu sur la route: le village de Lundu et son parc naturel (Gunung Gading) abritant une étrange fleur, la rafflésie. Elle ne fleurit qu’une fois par an, pendant 5 jours. C’est une plante parasite qui, par son odeur, attire les mouches, peut-être pour qu’elles disséminent ensuite les graines. Mais le mécanisme de reproduction de la rafflésie reste encore mal connu. Voir la rafflésie en fleur est un événement, ici, que nous n’avons pas raté! 😊
 


Rendez-vous maintenant à Tanjung Datu! Après notre heure de canot à moteur, nous arrivons sur la pointe ouest du Sarawak. La zone est couverte de forêt. C’est magnifique! Nous accostons sur la plage, à l’entrée du parc. Installation rudimentaire mais suffisante: un matelas et une moustiquaire, dans une sorte de case ouverte sur la plage et un coin cuisine! Un p’tit coin de paradis… Et le réveil au son de la nature: oiseaux, grillons, gibbons. Un vrai régal! 😊
 

Tanjung Datu est une perle pour amateur de nature. Nous voilà donc partis pour une marche dans la jungle. Ici, les plantes sont équipées pour se défendre! Entre celles qui sont urticantes et celles qui sont hérissées d’épines, il vaut mieux rester sur le chemin! Chemin, qui nous mène jusqu’à une plage paradisiaque où, paraît-il, les pirates abordaient autrefois. Un trésor serait enterré quelque part dans la jungle.
 

Tanjung Datu, c’est aussi un centre de préservation des tortues. En effet, la plage devant le centre est un lieu de ponte. Nous sommes à la fin de la saison (oui, il y a une saison pour la ponte…), pas sûrs qu’on en voit… Peut-être une éclosion? Les rangers du parc récupèrent les oeufs de tortue tout frais pour les enterrer à nouveau dans un espace sécurisé afin de les protéger des prédateurs.
Le soir, Loïc et Malo partent en balade de nuit pour observer, écouter les nocturnes : iguane, crabes, tarsier, araignées, daim (mouse deer). Elouan étant encore fatigué de la marche dans la jungle (7km tout de même), c’est dodo sans la balade! Mais, le début de la nuit est mouvementé : des bébés tortues viennent de sortir! Il faut les relâcher vers la mer. C’est Rahim qui les met dans un seau. Les bébés sont impatients de gagner la mer et s’agitent. Il faut faire vite pour qu’ils ne s’épuisent pas. Ils sont ensuite relâchés au milieu de la plage et se précipitent instinctivement vers la mer! Séquence émotion… 😍 Les bébés femelles reviendront sur cette plage d’ici 25 à 50 ans pour pondre à leur tour, tandis que les mâles ne la reverront jamais.
Un peu plus tard dans la nuit, nouveau réveil : il y a une tortue venue pondre sur la plage! Elle est installée dans un trou et agite ses pattes, envoyant du sable un peu partout. C’est le moment où elle se « nettoie », juste après la ponte. Rahim éclaire furtivement ses yeux humides. On dirait qu’elle pleure : émotion de l’événement, conscience qu’elle laisse ses oeufs, ses bébés qu’elle ne reverra plus, ou fatigue…? Le phénomène de la ponte est très éprouvant pour la tortue. Cela prend près d’une heure : elle doit remonter la plage, creuser pour enterrer ses oeufs, les couvrir, ressortir puis redescendre vers la mer…
Une fois qu’elle redescend, le ranger creuse dans le trou de la tortue pour sortir les oeufs. C’est impressionnant : il faut creuser la longueur d’un bras d’homme! Il y a 133 oeufs. 133 bébés qui devraient voir le jour aux alentours du 12 novembre.
 

Troisième jour à Tanjung Datu, c’est déjà l’heure du départ. Nous serions bien restés encore. Conseil aux intéressés : rester au moins 3 nuits ici. Entre jungle et plage, on ne s’ennuie pas! On aimerait raconter encore plus de choses sur notre séjour : la délicieuse cuisine de Rahim, les lucioles le soir, les noix de coco fraîches que Rahim a pris dans l’arbre et ouvert pour les enfants, les baignades, le bonheur dans la simplicité… Il est vrai que ce parc a aussi pris un intérêt particulier grâce à Rahim, qui nous a expliqué beaucoup de choses et nous a raconté plein d’histoires. Grâce à lui, ces trois jours ont été formidables ! Tanjung Datu : un coup de coeur pour toute la famille. 💛


5 commentaires

Marie · 6 mars 2019 à 14:47

Bonjour,
Votre récit nous a donné envie d’inclure Tajung Datu à notre périple. Comment avez vous trouvé un guide pour cet endroit?
Merci

    leskeretlaboussole · 11 mars 2019 à 10:25

    Bonjour Marie, et merci de nous suivre.
    J’espère que vous allez autant apprécier que nous !
    Nous avions contacté l’agence « Bornéo à la carte », tenue par Amélie et basée à Kuching. Très sympa!
    Bons préparatifs.
    Mathilde
    http://www.borneoalacarte.com

leskeretlaboussole · 16 février 2019 à 12:49

Bonjour, j’espère que vous allez autant apprécier que nous ! Nous avons contacté l’agence Bornéo à la carte, tenue par Amélie et basée à Kuching. Très sympa!
Bons préparatifs.
Mathilde

Anonyme · 25 octobre 2017 à 23:20

Attention Thildou… texte noir sur fond noir = personne ne profite de ta plume 😀

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :