Champasak : On n’est pas « Paksé » loin ;-)

Publié par leskeretlaboussole le

Champasak : On n’est pas « Paksé » loin 😉

Encore une petite traversée de bateau sur l’imprenable Mekong et nous voilà rendus du côté de Champasak. Nous décidons de prendre le 1er hôtel qui nous tombe dessus en arrivant ! Un petit coup de négo et on s’installe !

Champassak se résume à une route, au long de laquelle on peut trouver quelques guesthouses et restaurants, en nombre relativement limité. Ceci étant, on ne peut pas dire qu’il y ait des milliers de choses à faire ou voir. Cela se résume, en gros, à la visite du temple du Vat Phu, temple sans doute berceau de la civilisation khmère, initialement antérieur à la fondation d’Angkor, et classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Ici devait s’étendre sur plus de 4 kilomètres une ville entière de plusieurs milliers d’habitants, articulée autour du temple montagne, lieu de culte hindouiste. Les vestiges de la ville sont encore sous terre, mis à part quelques bouts de murs d’enceinte, mais le site du temple est à visiter.

Nous voilà donc chevauchant des vélos (pourris…), enfants sur les porte-bagages (heureusement, cette fois-ci, rembourrés) pour faire les 7 kilomètres qui mènent au site. L’ensemble est assez vaste et comprend plusieurs bâtiments. Les allées bordées de frangipaniers en fleurs donnent une drôle d’impression car, un peu comme les magnolias, ces frangipaniers fleurissent alors que leurs feuilles n’ont pas encore repoussé. On dirait des arbres de fer, gardiens des allées. On gravit les escaliers irréguliers, on découvre le temple principal, la source vénérée au fond et plus loin, d’étranges blocs sculptés d’éléphants, de serpents ou de crocodile ainsi qu’une impressionnante table sacrificielle.

C’est vrai qu’on est un peu loin des vestiges grandioses d’Angkor mais le site du Vat Phu mérite largement la visite ! On y passe un bon moment, avant de renfourcher nos vélos pour les 7 km retour. On est d’ailleurs ravis d’avoir choisi ce mode de transport qui nous vaut de nombreux ‘Sabaidee’ et sourires sur le chemin et nous donne le temps d’observer la vie autour ! Un vrai plaisir !!!


Cet arrêt à Champasak nous permet aussi de prendre un peu de temps en famille, entre matinée travail et soirée film tous les quatre. Une première pour nous !

Après cette courte pause, nous prenons le “bus” tuk-tuk, bien local, qui nous emmène vers Paksé, notre prochain arrêt, où nous nous installons pour 3 jours.

De Paksé, on peut faire une boucle de quelques jours pour visiter le plateau des Bolavens. Beaucoup la font en scooter. Honnêtement, je ne me sentais pas forcément de chevaucher 3 ou 4 jours d’affilée un scooter, avec enfants et sacs. La route, paraît-il, est cahoteuse, difficile sur plusieurs dizaines de kilomètres.

On tente de louer une voiture : une famille française rencontrée à Done Khone l’a fait aussi. Mais le contact avec le loueur (Wang Wang) est très hostile ! On déconseille d’aller les voir à Paksé ! Accueil très moyen également avec le loueur de scooter Yves de chez Miss Noy, pourtant ensencé un peu partout… On ne comprend pas pourquoi !

Bref, au final, on décide de ne faire qu’une journée de visite, en réservant un tuk-tuk pour la journée. Grand bien nous en a pris car la route est vraiment pourrie et cette journée nous suffit amplement.

IMG_0357

Au programme : les chutes de Tad Fane, certes impressionnantes mais qu’on voit d’assez loin tout de même… A moins d’emprunter l’immense tyrolienne qui la surplombe ! Les Ker étant un brin aventuriers et un peu fous, on s’est lancé dans l’aventure ! A nous le parcours de 4 tyroliennes, au-dessus des chutes et dans les arbres. On n’en menait pas large avant de se lancer, mais dès la première passée, c’est l’engouement général ! On a même trouvé ça trop court ! Extra en tout cas !


Après cette belle expérience, nous reprenons notre tuk-tuk pour la plantation de café. Petite balade au milieu des caféiers, on peut observer à la fois les graines et les fleurs, particulièrement odorantes (odeur assez proche du jasmin de Madagascar). On déguste ensuite et on a la chance que la jeune femme qui reçoit ici parle couramment le français ! C’est une Cambodgienne qui a étudié en France et est venue travailler ici. On apprend plein de choses !


On termine notre journée par les chutes de Tad Yuang, petite promenade et baignade pour Loïc (l’eau est trop froide pour les garçons !). Puis retour à Paksé, les trois gars réussissent même à dormir dans le tuk-tuk alors que la route est défoncée !

IMG_0392

Au final, on n’a aucun regret de n’avoir fait qu’une journée sur cette boucle de plusieurs jours. On a pris notre temps, on a profité et ça nous convient bien !

On terminera notre séjour à Paksé par une petite journée travail et errance, qui nous fait tomber sur le marché bien vivant en fin de journée !

Des photos de Champasak et Paksé, ici…

%d blogueurs aiment cette page :