Tata, La Khon, Lee Hai, Sawat di khrap, Zaijian, Selamat tinggal…

Publié par leskeretlaboussole le

Tata, La Khon, Lee Hai, Sawat di khrap, Zaijian, Selamat tinggal…

Voilà, déjà 6 mois que nous vadrouillons en Asie… Et pourtant, nous sommes loin d’avoir tout vu ! La Chine, immense : nous n’en avons vu qu’une infime partie ! Nous aurions aimé aller en Mongolie, découvrir un peu plus la Birmanie, parcourir d’autres îles d’Indonésie (il y en a plus de 13 000…), explorer la campagne thaïlandaise, arpenter encore les forêts de Bornéo… Nous avions prévu d’aller au Vietnam aussi. Mais, même s’il est vrai que nous avons du temps, nous avons maintenant besoin de changement.

Pas toujours facile de garder des yeux émerveillés au centième temple et au dix-millième Bouddha que vous admirez…

Un peu fatigués de parlementer pour tout trajet en tuk-tuk.

Et puis, l’Asie, pour une famille composée de 3 coeliaques (sans gluten), c’est compliqué… On aurait parfois aimé se laisser aller à manger un peu plus souvent dans la rue, ne pas avoir à commander nos plats sur photo, improviser. Sauf que, régulièrement, quand on commande du poulet qui, sur la dite photo du menu, paraît rôti, celui-ci arrive pané… Pas possible pour les gluten free ! Donc, on a quand même galéré pour se nourrir. Et c’est sans parler des litres de sauce soja (contient du gluten !) qui sont versés dans les plats… Bien cachés (ou pas).

Donc, oui, nous avons besoin d’un peu de changement, d’un peu plus de facilité, même si, en Asie, il y a toujours une solution à tout !

Alors, on retiendra de l’Asie :

  • des sourires qui font chaud au coeur : ceux des gens avec qui on a discuté et les sourires spontanés des gens qu’on a juste croisés, comme ça…

  • des moyens de transport variés, souvent longs, parfois irritants

  • des tas de « bonjour » et « merci » dans 6 langues différentes
    • des paysages incroyables

  • des milliers de visages de Bouddha

  • une gastronomie parfois… pas à notre goût !

  • une première expérience de snorkelling pour les enfants
  • une indifférence de l’écologie : évidemment, il y a d’autres préoccupations pour ces populations, on ne peut pas complètement les blâmer…
  • des animaux qu’on ne trouve pas chez nous, avec parfois des noms bizarres (comme le nasique!)
  • On a remarqué que l’Asie, ça devait être encore mieux à vélo ou à moto et on a souvent pensé à vous, Caroline et Xavier, et à votre formidable aventure à vélo. Pouvoir sortir des sentiers battus et s’arrêter où l’on veut… Partager avec les gens quelques moments privilégiés. Peut-être pour la prochaine fois ? 😉

    Bref, au revoir l’Asie ! On reviendra, nous avons encore tellement de choses à découvrir !

    %d blogueurs aiment cette page :