Beijing : Cité Interdite et Colline de Charbon

Publié par leskeretlaboussole le

Beijing : Cité Interdite et Colline de Charbon


Dernière chance pour visiter la fameuse Cité… Cette fois, on arrive beaucoup plus tôt, accompagnés comme la veille par la pluie…



… et les milliers de touristes!
Une fois entrés, nous avons le souffle coupé, et ça le restera tout au long de la visite. Difficile de décrire les dimensions des bâtiments, des cours. C’est absolument gigantesque, un peu labyrinthique. C’est juste dommage que l’on ne puisse pas rentrer à l’intérieur des palais. Les portes en sont ouvertes pour que l’on puisse admirer l’intérieur mais il y a tellement de monde qu’il faut se bagarrer ou passer son chemin…
Personnellement, j’ai été émue de déambuler dans la Cité (mon côté rêveur : imaginer l’Empereur, les épouses, les suites, le personnel faire leur vie dans cet espace clos), mais j’ai dû être la seule de la famille! Les conditions n’étaient vraiment pas bonnes avec les trombes d’eau qui tombaient et vraiment beaucoup de monde, souvent indifférent à son voisin…
Après 3 bonnes heures, bien mouillés, nous décidons quand même de grimper sur la Colline de Charbon (visite indépendante de celle de la Cité). C’est une colline artificielle qui prolonge la Cité Interdite. Elle était censée protéger la Cité des mauvais esprits venant du nord. Bien nous en a pris car la pluie a cessé et d’en haut (108m), on a un superbe panorama de la Cité Interdite et de la ville. On peut vraiment apprécier la taille démente de ce lieu.

Allez, pour finir notre épopée pékinoise, un petit tour en rickshaw nous ramène à notre hôtel. Les enfants sont ravis!
On récupère les bagages et direction la gare routière pour attraper un bus pour la ville de Datong – 6 heures de trajet!
En route, avant que la nuit tombe, on a l’occasion de voir sur les collines des morceaux de la Grande Muraille qui serpentent sur les crêtes. Magique !


%d blogueurs aiment cette page :